Disponible à l’achat sur le site de l’éditeur Dalloz ou disponible en libre-accès sur le site de la revue.

 

Ce treizième volume rassemble les contributions destinées à un colloque international consacré à René Capitant (1901-1970) : à l’occasion du 50e anniversaire de sa mort, organisé par l’Institut Michel Villey (Université Paris Panthéon-Assas). Bien que les travaux sur l’œuvre de ce grand juriste, soient désormais substantiels, il a paru encore possible, pour célébrer cet anniversaire, de creuser encore les écrits et la vie si exemplaire de René Capitant. Ces contributions examinent, d’une part, la façon dont il animé la doctrine constitutionnelle des IVe et Ve Républiques ainsi que, d’autre part, la spécificité de son engagement politique, celui d’un « légiste de la Ve République » et d’un « gaulliste de gauche ». Outre la présentation des deux facettes complémentaires de la vie de René Capitant, celle du théoricien constitutionnel et de l’acteur politique, trois aspects méconnus de sa vie et de sa pensée apparaissent distinctement dans ce colloque. Tout d’abord, on voit son action sous la IVe République et l’évolution de sa pensée constitutionnelle, contribuant à renouveler la notion de régime parlementaire. Ensuite, grâce à des documents inédits d’une importance majeure provenant de son séjour au Japon (1957-1961), on connaît désormais de façon circonstanciée son appréciation sur le retour du Général de Gaulle au pouvoir et sur les premières années de Ve République et aussi son empreinte laissée sur une génération de juristes japonais. Enfin, il était temps de redonner toute sa place à l’étude de la question sociale dans sa pensée, qui contribué à en faire un « gaulliste de gauche ». L’occasion du 50e anniversaire de la mort de René Capitant sert ainsi de prétexte à sa redécouverte d’un homme et d’un savant qui a marqué durablement la doctrine publiciste française.

 

Sommaire

 

Journée d’étude : René Capitant (1901–1970)

Varia

Recensions

Mémoires