Philippe RAYNAUD, Le juge et le philosophe

  • Éditeur :Armand Colin
  • Collection : Le temps des idées
  • Date de parution : 5 novembre 2008
  • Relié : 288 pages
  • ISBN : 978-2-200-35465-7
fontsizeup fontsizedown

L’ouvrage

Sommes-nous entrés dans un nouvel âge du droit ? L’échec des idéologies qui ont endeuillé le XXe siècle en niant le droit, ou en l’instrumentalisant au service de la violence (de classe, de race, d’État), a conduit à la reconnaissance de la valeur absolue des droits de l’homme et de l’État de droit. Ce tournant a eu des effets profonds et durables, mais il fait apparaître de nouveaux défis. Dans l’ordre interne, le progrès du droit semble incontestable, mais le sentiment de l’impuissance du politique n’a sans doute jamais été aussi fort ; quant au système international, l’idée d’un effacement des logiques de puissance devant le règne du droit est fortement remise en question par les nouveaux conflits. Quelle place occupera le droit dans la démocratie au XXIe siècle ? Pour Philippe Raynaud, il ne s’agit pas d’opposer le droit à la politique, mais plutôt d’étudier les relations complexes qui les unissent. Il examine la pensée des auteurs anciens (Platon, Aristote), modernes (Hobbes, Kant) ou contemporains (Kelsen, Dworkin, Habermas), tout en proposant une analyse éclairante des controverses actuelles, en Europe et aux États-Unis, sur l’indépendance et le pouvoir des juges, la repentance et la mémoire ou encore l’émergence de nouveaux droits.

Table des matières

Première partie. — Aux origines de l’ordre juridique moderne
Anciens et Modernes.
Kant et le droit révolutionnaire.
Des droits de l’homme à l’État de droit.
État de droit, état légal, rule of law.
Constitutionnalisme.

Deuxième partie. — Figures du juge
Le juge, la loi, le droit : de Platon à Aristote.
Le juge, la politique et la philosophie.
Le juge et la communauté.
La justice constitutionnelle : une approche philosophique ?
Le judiciaire américain, l’interprétation et le temps. Marbury vs Madison et l’original intent.

Troisième partie. — Le droit et la démocratie
La démocratie saisie par le droit. Un nouvel âge du droit ? La mémoire et le droit.
Hans Kelsen et la démocratie.
Positivisme juridique et démocratie.
Vérité et pouvoir dans la politique moderne.