Olivier BEAUD, Le sang contaminé. essai critique sur la criminalisation de la responsabilité des gouvernants

  • Éditeur : Presses Universitaires de France
  • Collection : Béhémoth
  • Date de parution : 15 janvier 1999
  • Relié : 171 pages
  • ISBN : 2-13-049837-X
fontsizeup fontsizedown

L’ouvrage

Des faits, un dossier, des pièces. Ils semblent ne guère intéresser la plupart. Et si l’affaire était moins simple qu’on ne le voudrait ? Et si la substitution de la responsabilité pénale des ministres à leur responsabilité politique, génératrice sans doute d’apaisements symboliques, n’était pas une si bonne idée, même dans l’hypothèse où l’incompétence ministérielle a tué ? Et si et la politique, et le droit pénal, et la simple justice avaient tout à perdre dans la redoutable partie qui s’engage ?

Table des matières

- Du drame au procès des ministres
- Les ministres sont-ils coupables ? Faut-il juger pénalement les ministres ? Responsabilité politique contre responsabilité pénale
- La politisation de la responsabilité criminelle
- " Ubu-juge " ou une curieuse vision de l’État
- Une étrange absence : la responsabilité politique.