L’Institut Michel Villey

Jean-Vincent Holeindre

Maître de conférences de science politique à l’Université Paris II Panthéon-Assas

Présentation

fontsizeup fontsizedown

Présentation

Jean-Vincent Holeindre est maître de conférences de science politique à l’Université Paris II Panthéon-Assas depuis 2011.

Il enseigne actuellement en : Relations internationales, Histoire des idées politiques, Partis politiques.

Ses domaines privilégiés de recherches sont la philosophie politique, la théorie politique, l’histoire des idées politiques, les relations internationales, et les études stratégiques.

Publications

Publications

fontsizeup fontsizedown

I - Ouvrage personnel

Le renard et le lion. La ruse et la force dans le discours de la guerre [Version remaniée de la thèse à paraître aux éditions Perrin, contrat signé].

II. Direction d’ouvrages collectifs

Philosophie de la guerre. Nature, causes, légitimité (avec Jean-Baptiste Jeangène Vilmer), Vrin, coll. « Textes clés », en préparation [Anthologie commentée de textes classiques et contemporains.]

La démocratie et la guerre au XXIe siècle. De la paix démocratique aux guerres irrégulières (avec Geoffroy Murat), Hermann, 2012, 240 pages. [Compte rendu par Joseph Henrotin dans Défense et sécurité internationale, juin 2012]

La fin des guerres majeures ? (avec Frédéric Ramel), Économica, 2010, 272 pages. [Compte-rendu par Franck Petiteville, Revue française de science politique, vol. 61, 2011.]

III. Direction de numéros de revues

« Raymond Aron et les relations internationales. 50 ans après Paix et guerre entre les nations », Numéro spécial de la revue Études internationales, publiée par l’Institut des hautes études internationales, Université Laval, Québec, Volume XLIII, n°3, septembre 2012, 152 pages. Contributeurs : Raymond Aron [publication d’un inédit avec appareil critique], Dario Battistella, Gwendal Châton, Benjamin Brice, Giulio De Ligio.

« Guerres justes » (avec Daniel R. Brunstetter), Raisons politiques, n°45, février 2012, Presses de Sciences Po, 163 pages. Contributeurs : Philippe Raynaud, Hugo Castignani, Daniel R. Brunstetter, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Julie Saada, Brian Orend.

IV. Ouvrages pédagogiques

La guerre. Des origines à nos jours (avec Laurent Testot), Sciences Humaines, Hors-Série Histoire, n°1, octobre 2012, 128 pages. La démocratie. Histoire, théories, pratiques (avec Benoît Richard), éd. Sciences humaines, 2010, 372 pages.

V. Articles dans des revues à comité de lecture

« La ruse du renard et la force du lion : de la guerre à la politique », Rivista di Politica, 01/2013, mars 2013, pp. 93-104.

« Raymond Aron et la sociologie des relations internationales », R :I , Revue de l’Institut portugais des relations internationales, Vol. 35, n°7, septembre 2012, pp. 35-46.

« Survivre c’est vaincre ? La pensée stratégique de Raymond Aron à l’épreuve des guerres du XXIe siècle », Études internationales, Vol. XLIII, n°3, septembre 2012, pp. 439-458.

« Raymond Aron, un classique de la pensée internationale ? », Études internationales, Vol. XLIII, n°3, septembre 2012, pp. 321-338.

« Les deux guerres justes. L’éthique de la guerre face aux évolutions récentes de la conflictualité internationale », Raisons politiques, dossier « Guerres justes », n°45, Presses de Sciences Po, février 2012, p. 81-102.

« La guerre juste au prisme de la théorie politique » (avec Daniel. R. Brunstetter), Raisons politiques, n°45, Presses de Sciences Po, février 2012, pp. 5-18.

« Violence, guerre et politique. Étude sur le retournement de la formule de Clausewitz », Res Militaris. Revue européenne d’études militaires, vol.1, n°3, été 2011, 13 pages, disponible sur http://resmilitaris.net/.

VI. Contributions à des ouvrages collectifs

« Marcel Gauchet et la question de l’homme », dans L’anthropologie de Marcel Gauchet. Analyse et débats, Actes du colloque organisé au Collège des Bernardins, 10 et 11 octobre 2011, Lethielleux, 2012, pp. 7-14.

« D’une ruse transgressive », dans Michel Hastings, Cédric Passard, Loïc Nicolas (dir.), Paradoxes de la transgression, CNRS éditions, 2012, pp. 155-170.

« Ruse de guerre et perfidie dans le droit naturel moderne : Grotius et Pufendorf », dans Ninon Grangé (dir.), Penser la guerre au XVIIe siècle, Presses universitaires de Vincennes, 2012, pp. 139-160.

« Hubris et Némésis dans les relations internationales contemporaines », dans Pascal Mbongo (dir.), L’excès. L’hypermodernité entre droit et politique, Mare et Martin, 2012, pp. 45-62.

« Paix et guerre dans les démocraties » (avec Geoffroy Murat), dans La démocratie et la guerre au XXIe siècle. De la paix démocratique aux guerres irrégulières, Hermann, 2012, pp. 7-17.

« De la paix démocratique aux guerres irrégulières » (avec Geoffroy Murat), dans La démocratie et la guerre au XXIe siècle. De la paix démocratique aux guerres irrégulières, Hermann, 2012, pp. 221-229.

« Ruse », Michela Marzano (dir.), dans Dictionnaire de la violence, Presses universitaires de France, Presses universitaires de France, 2011, pp. 1144-1147. [30000 signes]

« De la guerre au conflit. Sur l’œuvre polémologique de Julien Freund », dans Gil Delannoi et alii, Julien Freund, la dynamique des conflits, Berg International, 2011, pp. 54-64.

« François Furet et la guerre au XXe siècle », dans Pierre Statius et Christophe Maillard (dir.), François Furet. Révolution française, Grande guerre, Communisme, Le Cerf, 2011, pp. 173-189.

« La ruse et les formes contemporaines de la guerre », dans Frédéric Ramel et Jean-Vincent Holeindre (dir.), La fin des guerres majeures ?, Paris, Economica, 2010, pp. 47-63.

« Penser les guerres majeures » (avec Frédéric Ramel), Introduction de l’ouvrage La fin des guerres majeures ?, Économica, 2010, pp. 1-13.

« La ruse et la force. Éléments pour une grammaire du conflit », dans Sébastien Schehr et Myriam Klinger (dir.), Lectures du conflit. Concepts, méthodes, terrains, Néothèque, 2010, pp. 171-182.

« Retrouver Clausewitz : René Girard et Raymond Aron », dans Antoine Guggenheim (éd.), La relation franco-allemande depuis 1945. Actes du colloque international de la Chaire René Girard du Collège des Bernardins, Lethielleux, 2010, pp. 171-181.

« La démocratie, immuable et changeante » (avec Benoît Richard), Introduction de l’ouvrage La démocratie. Histoire, théories, pratiques, éd. Sciences Humaines, 2010, pp. 5-14.

« Dynamiser ou dynamiter la démocratie ? », dans Jean-Vincent Holeindre et Benoît Richard, La démocratie. Histoire, théorie, pratiques, éd. Sciences Humaines, 2010, pp. 95-102.

« Les militaires saisis par l’éthique », dans Frédéric Charillon (dir.), La Défense. Réflexions sociales et politiques, Centre d’études en sciences sociales de la défense, 2007, pp. 53-68.

« Penser la ruse avec Julien Freund », dans Myriam Klinger (dir.), Héritage et actualité de la polémologie, Téraèdre, coll « Passage aux actes », 2007, pp. 55-67.

VII. Autres articles

« Emeric Lhuisset, artiste de guerre », Catalogue de l’exposition d’Emeric Lhuisset, « Théâtre de guerre », 2013.

« Avant-propos » à Pierre Manent, Enquête sur la démocratie. Études de philosophie politique, Gallimard, 2007, p. 7-13.

« La ruse faite femme », préface à Restif de la Bretonne, De la ruse des femmes, recueil de textes établi par Pierre Testud, Nouveau Monde éditions, 2006, p. 7-16.

« La rupture ne fait pas une politique », Le Débat, n°141, septembre/octobre 2006, p. 70-78.

VIII. Comptes rendus d’ouvrages

Olivia Leboyer, Elite et libéralisme, CNRS éditions, 2012, Sciences humaines, avril 2012.

« Pour une démocratie intégrale » [sur Pierre Rosanvallon, La société des égaux, Seuil, 2011], Non Fiction, décembre 2011.

Thierry Ménissier, La Liberté des contemporains. Pourquoi il faut rénover la République (Presses universitaires de Grenoble, 2011), Sciences Humaines, janvier 2012.

Thomas Lindemann, La guerre : théories, causes, règlement (Armand Colin, 2011), Sciences humaines, avril 2011.

Martin Breaugh et François Dupuis-Déri (dir.), La démocratie au-delà du libéralisme. Perspectives critiques (Athéna éditions, 2009), dans Revue canadienne de science politique, vol. 43, Issue 3, octobre 2010, pp. 775-777.

Rose Mary Sheldon, Renseignement et espionnage dans la Rome antique (Les Belles lettres, 2010), Sciences humaines, mars 2010.

Thomas Lindemann, Penser la guerre. L’apport constructiviste (L’Harmattan, 2008), dans Revue française de science politique, Vol. 59, n°5, octobre 2009.

Gilles Bataillon, Enquête sur une guérilla. Nicaragua. 1982-2007 (Le Félin, 2009), Sciences humaines, juin 2009.

Christophe Prochasson, 14-18. Retours d’expérience (Tallandier, 2008), Sciences humaines, janvier 2009.

IX. Articles de diffusion de la recherche

« Ce que la guerre fait aux sociétés », Sciences Humaines, Hors-Série « La guerre. Des origines à nos jours », octobre 2012.

« Achille et Ulysse. Ruse et force dans la Grèce antique », Sciences Humaines, Hors-Série « La guerre. Des origines à nos jours », octobre 2012.

« D’où viennent les idées politiques ? », Sciences Humaines, juin 2012.

« Le libéralisme politique s’impose-t-il au monde ? », Le Magazine littéraire, Hors-série sur le thème de la liberté, janvier 2012.

« Des guerres majeures à la ruse : quelques pistes de réflexion », Défense et sécurité internationale, n°71, juin 2011.

« Raymond Aron, le spectateur engagé », Sciences humaines, rubrique « Références », juin 2011.

« L’art de la guerre », Sciences humaines, rubrique « Références », mai 2010.

« Machiavel, la ruse et la force », Sciences humaines, Hors-série « Les grands philosophes », mai 2009 [traduit en espagnol.]