Denis BARANGER, Écrire la Constitution non-écrite. Une introduction au droit politique britannique

  • Éditeur : Presses Universitaires de France
  • Collection : Léviathan
  • Date de parution : 25 janvier 2008
  • Relié : 334 pages
  • ISBN : 978-2-13-052114-3
fontsizeup fontsizedown

L’ouvrage

La constitution britannique n’est pas, comme celles de la France et des États-Unis, une loi constitutionnelle écrite. Ses idées centrales ont été élaborées au cours de l’histoire par le travail conjugué de juristes de common law et d’auteurs politiques, souvent impliqués dans l’action politique immédiate. Le premier but de cet ouvrage est de rendre apparentes les grandes étapes de la pensée du droit politique britannique, de manière à cerner les conditions dans lesquelles on en est venu à parler de "constitution d’Angleterre" puis de droit constitutionnel. Dans un second temps, l’auteur analyse la manière dont les idées des juristes et des hommes politiques, au sujet du droit politique britannique, sont employées et produisent des formes originales d’exercice et de contrôle de l’autorité politique, comment "les instincts et les traditions du peuple du Royaume-Uni" se conjuguent et s’articulent.

Table des matières

Introduction générale

I - L’ancienne Constitution — L’esprit coutumier — La common law et le pouvoir — L’empreinte féodale

II - La Constitution d’Angleterre — Locke et la dénomination des pouvoirs — Les territoires de la Constitution — Un héritage qui n’est précédé d’aucun testament

III - Le droit constitutionnel — Un vrai droit et une vraie science — Loi du Parlement et loi des juges — L’appel au droit — Mettre la Constitution à l’abri de la politique

IV - Ce qu’il est advenu de la Couronne — La Couronne et la constellation exécutive — Heurts et malheurs de la prérogative

V - L’art de bâtir un corps politique — L’État impersonnel — La Constitution impériale

Liste des arrêts cités - Index des noms