Colloque : "Des droits fondamentaux à l’obsession sécuritaire : mutation ou crépuscule des libertés publiques ?"


Les actes du colloque sont publiés dans Jus Politicum, revue de droit politique N°5 (http://www.juspoliticum.com/-No5-.html)

fontsizeup fontsizedown

En collaboration avec l’Institut Carré de Malberg de Strasbourg, l’Institut Villey organise, le 14 mai 2010, un colloque sur l’état des libertés publiques en France.

Des droits fondamentaux à l’obsession sécuritaire : mutation ou crépuscule des libertés publiques ?

Responsables : Jean-Marie Denquin et Julien Boudon.

Intervenants :

Matin (9h30-12h30) : Les libertés publiques : entre théorie et histoire

- François Saint-Bonnet : « Le combat pour les libertés publiques à la fin du Second Empire »
- Tristan Pouthier : « Le droit naturel des "Eclectiques" et la doctrine des libertés sous la Monarchie de Juillet »
- Patrick Wachsmann : « Sur les moyens de camoufler les violations des libertés »
- Véronique Champeil-Desplats : « Des libertés publiques aux droits fondamentaux : enjeu d’un glissement terminologique »

Après-midi (14h30-17h30) : L’état des libertés publiques

- Bernard Manin : « Les réponses du constitutionnalisme aux situations de péril public : diversité des mécanismes et communauté de structure »
- Anne Debet : « Les libertés et la Commission Nationale Informatique et Libertés »
- David Chilstein : « Bioéthique, bioéquité, liberté et Etat »
- Florence Bellivier : « Le recul des libertés publiques en matière pénale »

Conclusion par Jean-Marie Denquin